Le prêt immobilier expliqué en 5 points !

Vous avez surement un grand projet dans l’immobilier, acquérir un appartement, ou encore acheter un nouveau terrain, et ce, vous voulez le réaliser dans un délai imparti. Ce qu’il y a juste c’est que le moyen que vous avez en disposition ne pourrait pas couvrir le nécessaire dans ce projet. Au fait, de tel projet requiert un investissement de grande envergure. La solution la plus courante étant de procéder à un prêt immobilier. De nos jours, notamment en France, plus que la majorité des propriétés immobilières ont été financés par le biais du prêt immobilier.

Mais on souhaite quand même que vous soyez sur vos gardes, car en effet, il y a plusieurs points à prendre en considération.

1°  Le taux d’endettement : il ne faut pas le franchir !

Pour le bien des deux parties, vous et votre banque, un système a été mis en place. Ce dernier consiste à servir de seuil, afin de vous mettre à l’abri de l’abus dans vos prêts et de finir noyé dans l’endettement. L’immobilier requiert un besoin important d’investissement, ce qui pourrait facilement faire tomber le futur propriétaire dans l’excès de prêt. Ce système joue donc le rôle de garde-fou. Il définit l’extremum que vous devez et pouvez prêter.

Le principe est simple, la banque fait un rapport entre le revenu et les charges financières de l’emprunteur. Cependant, le taux d’endettement ne peut dépasser les 33%. En-delà, vous pourriez vous attendre à quelques problèmes de remboursement de votre prêt.

2°  L’assurance emprunteur : votre porte de sortie !

Il est nécessaire de se souscrire à une assurance du prêt pour prévenir le cas échéant dans le prêt. Si l’emprunteur est confronté à des situations de force majeure. Notamment des accidents, de la maladie, la perte d’emploi, voire même la mort, … bref, l’assurance emprunteur a été mise en place pour prévenir toute circonstance qui pourrait perturber le remboursement.

Toutefois, considérer cette assurance n’est pas obligatoire. La banque laisse libre arbitre pour son client sur ce point. Bien que ce propos soit vital tant pour la banque que pour l’emprunteur, mais il reste tout de même facultatif.

          3°  Le taux d’intérêt : le minimum que vous devez pour votre créancier !

En guise de retour pour l’établissement qui a pris la peine de vous investir dans votre projet, vous lui devez un pourcentage annuel. Ce taux varie en fonction de la somme que vous allez emprunter.

  • Comment ce taux est-il fixé ?

La valeur de ce taux se détermine principalement de la durée de l’emprunt que vous allez prédire dès que vous vous engagez dans l’emprunt. C’est la période au cours de laquelle vous devez faire le remboursement. Plus cette durée est courte, moins sera le taux du prêt.

Mais chaque banque maintient aussi son propre taux d’intérêt. Cela dépend de la politique interne de votre banque. Elles considèrent généralement l’influence de l’état du marché économique pendant la période dans laquelle vous demandez le prêt.

Exclusivement, le taux de prêt dans la zone euro est fixé par euribor ou Euro Interbank Offered Rate.

4°  La garantie du remboursement ?

En cas de grave maladie, de décès ou de difficultés professionnelles, l’emprunteur pourrait parfois tomber dans une contrainte qui remet en cause sa capacité de remboursement. Il est bien évident que l’assurance de prêt en est un recours, mais elle ne peut tout de même pas couvrir la totalité due pour le remboursement. La banque prend en considération ce fait. Alors, ils comptent un pourcentage à part, outre que le taux d’intérêt. C’est la garantie. Généralement, ce taux est fixé à 1% du prêt demandé.

5°  Qu’en est-il du remboursement anticipé ?

On a vu que le taux d’intérêt est un montant dû chaque fois que vous faites un versement. Plus vous y mettez du temps, plus vous devez payer ce taux.

Vous vous dites surement que si vous arriviez à rembourser votre banque avant la date d’échéance, vous allez tirer profit par l’effacement du reste de taux d’intérêt. Mais, croyez-le ou non, votre banque vous a devancé sur ce point. L’IRA ou Indemnité remboursement anticipé a été mis en place pour préserver leurs profits. Il est négocié au moment de votre demande d’emprunt.

Sources :